16/06/2005

Je parle aux murs

Lola:  nous avons quelques questions quant aux décisions que vous avez prises en comission de concertation pour ce dossier. Tout d'abord vous dites que le gabarit est trop élevé par rapport aux maisons qui juxtent alors que le RRU précise bien que quand les bâtiment qui juxtent sont anormalement bas, il faut prendre les hauteurs moyennes des maisons dans un rayon de plus ou moins cinquante mètres. Alors pourquoi nous demander d'enlever un étage étant donné que le bâtiment est parfaitement intégré tel que présenté.
Monsieur l'architecte communal qui est blond et poilu: ben c'est marqué sur l'avis que vous avez reçu, alors il faut baisser de deux niveaux.
 
*** Est-ce qu'il a remarqué qu'un de ses poils est tombé sur mes plans? ***
 
Lola: on peut abaisser d'un niveau pour vous faire plaisir mais deux, voir trois, c'est impossible. D'abord pour une question d'intégration alors que c'est quand même le but que vous rechercher et ensuite pour une question de rentabilité pour notre client.
Monsieur l'architecte communal qui est blond et poilu: c'est pas de ma faute si il a fait un mauvais calcul!
 
*** Putain, il ne peut pas faire attention à ses poils qu'il perd, il y en a deux maintenant sur mes plans! ***
 
Lola: quel mauvais calcul? Lui il voit les hauteurs des bâtiments environnant et il se dit qu'il peut y aller point de vue hauteur.
Monsieur l'architecte communal qui est blond et poilu: l'avis dit baissez de deux niveau, c'est marqué alors c'est comme ça.
 
*** Merde, est-ce qu'il va enfin enlever ses deux poils de mes plans? ***
 
Lola: oui c'est marqué, ça c'est la théorie mais en pratique ça ne fonctionne pas. La théorie c'est de beaux rêves la pratique c'est la réalité.
Monsieur l'architecte communal qui est blond et poilu: en plus par rapport à la gare vous êtes aussi trop haut.
Lola: mais tous les bâtiments de la place, même les plus petits sont plus haut que la gare.
Monsieur l'architecte communal qui est blond et poilu: mais le bâtiment remarquable de la place c'est la gare, pas votre bâtiment.
Lola: et quoi, on va dire aux futurs habitants qu'ils ont de la chance, ils vont habiter en face d'une gare magnifique, mais malheureusement ils vont devoir habiter dans un truc tout tassé qui ne se fait pas trop remarqué parce qu'il ne faut pas voler la vedette à la gare!
 
*** arrête de faire ton malin et surveilles plutôt tes poils ***
 
Monsieur l'architecte communal qui est blond et poilu: non evidemment mais...
Lola: mais on tourne en rond, j'essaye de vous expliquer depuis plus d'une heure maintenant que financièrement ce n'est pas possible de baisser bâtiment de deux niveaux, le client ne voudra dans ce cas pas construire. on a réunion avec lui demain et il va nous rire au nez. Si on baisse d'un niveau, ce qui est parfaitement envisageable, on est toujours intégrés à l'environnement et le projet aura lieu. Vous préférez une friche?
 
*** ah ca y est, il retire enfin son poil! Eh mais tu oublies l'autre ***
 
Lola: et en ce qui concerne les parkings?
Monsieur l'architecte qui est blond et poilu: ah il en faut et vous n'en avez pas!
Lola: lors de la comission, je vous avais expliqué qu'il était impossible d'en faire, tout simplement parce que le sol est mauvais et qu'on ne peut faire qu'un seul niveau de souterrain.
Monsieur l'architecte communal qui est blond et poilu: mais vous enlevez les caves et vous faites des emplacements de parkings.
 
*** Gros malin, tu crois qu'on avait pas pensé à ça? Essaye pas de penser à notre place, pense plutôt à tes poils qui tombent ***
 
Lola: De toutes manière, même en optimisant l'espace au maximum, il n'y a moyen de placer que quatre voitures environ, ça n'en vaut donc pas la peine.
Monsieur l'architecte communal qui est blond et poilu et qui n'a pas le compas dans l'oeil: vous rigolez, il y a moyen de mettre quinze voitures la dedans.
Lola qui coupe un morceau de feuille aux dimension standard: bien voilà une voiture, allez-y amusez-vous!
 
*** Ne me regarde pas comme ça, dans le genre regard qui tue, je crois que je suis plus forte que toi à ce jeu là ***
 
Monsieur l'architecte communal qui est blond et poilu: vous n'avez qu'à mettre un monte-voiture.
Lola: super! Avec plaques tournantes, rayons lasers, et tout et tout!
 
*** Enleves tes poils avant de replier mes plans par pitier ***
 
Monsieur l'architecte communal qui est blond et poilu: j'espère avoir pu répondre à vos questions, bone journée.
Lola: aurevoir
 
 
*** Une heure plus tard sur msn ***
 
Lola: Putain je suis tombée sur un véritable crétin, j'avais l'impression de parler à un mur!
Barbatruc: c'est normal pour une architecte de parler aux murs non?
Lola: mais pas un mur de connerie!

18:03 Écrit par Lola | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

C' est pas encore au XXIème siècle qu' on franchira le mur du blond! juste pour dire:
"halala ces blonds! tous des c..."

Écrit par : Max | 16/06/2005

... Il est blond !!! mauvais souvenirs

Écrit par : 0li-mx | 16/06/2005

Non mais.. ça serait plutôt mur des lamentations....

Écrit par : khun | 16/06/2005

bordel, quelle connerie de blog c'est hyper con ici. on dirait qu'y a des gens qu'on rien à faire d'autre de leur journée que d'écrire des connerioes du genre "je me prends pour une star malgré que je suis conne"

Écrit par : notoum | 17/06/2005

.... POWAAAAAAA, OH UN GSXR 1000 JAUNE ET NOIR!!!!

Écrit par : Daxel | 17/06/2005

.... La vie n'est malheureusement pas rose tous les jours Lola !!!
Bon w-e à toi !!!
;-))

Écrit par : Lost Somewhere | 17/06/2005

Souvenir souvenir.... Un jour de présentation de projet devant des mongolitos de l'urbanisme et des petits vieux qui-n-ont-que-ça-à-faire-de-leurs-journées du "commité de quartier":
* Non, désolé, mais votre projet, on peut vraiment pas l'accepter, y à ça ça etça en plus de ça qu'il faut absolument changer, en l'état c'est innaceptable !!!! Revenez dans un mois et changez tout ce qu'on vous a dit !
*Yep, cause toujours et espère....

Un mois après, les présentations sont restées sous des plastiques pour pas prendre la poussière, pas un milimètre de retouche, rien, nada, queudalle, balai d'crin et peau d'zobi !

* Haaaaa, ben vous voyez, là c'est beaucoup mieux, vous avez bien travaillé, vous avez fait ce qu'on vous demandais, là on accepte sans problème, vous savez il faut tenir compte de ce que demande l'urbanisme et les habitants hein ....

en moi même: PAUVRE CON DE FRUSTRE.....

ps: en parlant de frustrés....concernant le "notoum", si ça te plait pas coco (tte?), t'es pas obligé de poluer, tu peux aller voir ailleurs sans laisser de traces de ta prose qui ma foi est fort pauvre... C'est quand même pénible de voir ce que des couillons se permettent en se croyant anonymes.

Écrit par : Olivier | 18/06/2005

Mouarf .... une histoire d'administration .... mdr

Écrit par : Mateusz | 19/06/2005

les murs... ca se cassent,avec un choullia d'acidité en plus dans les paroles...ou alors à grand coups de pompes renforcées en acier...au choix...mais bon klair que parfois sé un mur porteur qu'on peut pas toucher...

Écrit par : house_in_the_clouds | 20/06/2005

-------- I'm 66 0 99. :-)

Écrit par : le nain | 21/06/2005

Les commentaires sont fermés.